La maternité des Portes du Sud propose un nouveau parcours patient en partenariat avec la médecine de ville

8 octobre 2018

Afin d’offrir aux mamans la possibilité de choisir librement l’accompagnement qui correspond à leurs attentes et besoins, le service de maternité du GHM les Portes du Sud s’est récemment associé à un cabinet de sage-femme installé à Vienne. Au-delà d’un suivi de grossesse classique, les trois sages-femmes participant à ce partenariat proposent un accompagnement global des patientes, depuis la déclaration de grossesse jusqu’à l’accouchement (pendant lequel ils sont présents) et au-delà. Les sages-femmes peuvent désormais disposer du plateau technique des Portes du Sud pour assurer l’accouchement de leurs patientes aux côtés de l’équipe de la maternité. Ainsi, les sages-femmes bénéficient de matériel technique et d’un avis médical en cas de complication, ce qui permet de garantir une prise en charge de qualité et sécurisée.

Rencontre avec Arthur Gerometta, l’un de ces trois sages-femmes.

 

Pourquoi vous être associé à un établissement de santé dans la cadre de votre activité ?

Notre cabinet ne proposant pas d’accouchement à domicile, nous avons choisi de nous associer à un établissement de santé pour suivre nos patientes pendant cette étape. Nous avons déjà fonctionné selon ce type de partenariat avec le Centre Hospitalier de Givors durant sept ans.

Cette nouvelle association permet un véritable échange entre l’établissement et notre activité. En effet, nous assurons à la patiente un accouchement sécurisé tout en l’accompagnant sur du long terme avant, pendant et après la grossesse. La maternité partenaire bénéficie également de cette association en diversifiant sa prise en charge et répondant à une demande des populations.

 

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers le Groupe Hospitalier Mutualiste Les Portes du Sud en particulier ?

La proximité géographique avec notre cabinet situé à Vienne était importante, la maternité devant être situé dans le sud de l’agglomération lyonnaise.

Par ailleurs, le statut de clinique est intéressant dans la mesure où il s’accompagne d’une vision intégrant véritablement cette notion d’échange entre l’établissement et notre cabinet.

Enfin, nous connaissions le cadre sage-femme du service et sa manière de travailler, c’est pourquoi nous avons pris contact avec lui en janvier dernier, et avons mis en place le projet ces derniers mois.

 

Comment se déroule les accouchements au sein de la maternité ?

Lorsque la patiente a des contractions signant le début du travail, elle nous contacte et se rend au cabinet de consultation. Nous nous rendons ensuite ensemble à la maternité des Portes du Sud. Moi-même, ou la sage-femme du cabinet qui l’a suivie pendant sa grossesse, restons présents avec elle et l’accompagnons pendant toute la durée du travail ainsi que lors de l’accouchement et les deux heures suivant la naissance de son enfant, durant les premiers soins prodigués.

Avant de laisser la maman et son enfant rejoindre leur chambre dans le service de maternité, une transmission est systématiquement effectuée avec la sage-femme qui prendra en charge les suites de couches. Je retrouve ensuite la patiente à sa sortie afin d’assurer le suivi du post-partum.

 

Trois mois après le lancement de ce partenariat, quel premier bilan pouvez-vous dresser de votre association avec les Portes du Sud ?

Le bilan est clairement positif. Les premiers contacts avec l’équipe de la maternité, qui se montre réceptive, se sont déroulés sans problème. La communication fonctionne bien et deviendra nécessairement plus fluide au fil des accouchements. L’objectif est à présent d’inscrire ce partenariat sur le long terme et continuer à travailler ensemble.